Dépression & Deuil

L'Hypnose et la Thérapie Cognitivo-Comportementale (T.C.C.) sont des moyens très efficaces dans la prise en charge de la dépression. Entourée de bienveillance et d'empathie,  je vous aiderai à vous libérer de vos souffrances.
1 personne sur 5 a souffert ou souffrira d'une dépression au cours de sa vie.
Dans 70 % des cas, les traitements sont efficaces 
La Thérapie Cognitivo-Comportementale peut être recommandée, seule en cas de dépression légère ou en association avec les antidépresseurs dans les formes plus sévères. Elle peut améliorer les symptômes dépressifs et anxieux, diminuer la fréquence des récidives et même conduire à une rémission durable. 

Le cercle vicieux de la dépression :

Déception, Tristesse
Sentiment d'impuissance
 
Fatigue
Épuisement
 
Difficulté à agir
Repli sur soi
Auto-dévalorisation
Culpabilité
 
Pensées tristes
Ruminations
Préoccupations
Pessimisme
 
Le Deuil

Le Choc

C’est une phase courte. L’annonce laisse la personne sans émotion apparente. Le terme de sidération peut tout à fait convenir pour qualifier la réaction de la personne face à l'information transmise.
Exemple : « Non, ce n'est pas possible ! ».

Le Déni

C’est le refus de croire l'information. Le rejet de l'information fait place à une discussion intérieure ou/et extérieure. Il ne faut cependant pas croire que la brièveté de cette phase signifie qu’elle n’est pas importante. Certaines personnes s’enferment dans cet état de déni, de refuge (préserver la chambre du disparu intacte, continuer à mettre son assiette à table etc.). Exemple « Ce n'est pas vrai, ce n'est pas possible.... ».

La Colère 

C’est la confrontation avec les faits qui va engendrer une attitude de révolte, tournée vers soi et vers les autres. La pensée de la personne s’alimente de fortes contradictions. Elle peut s’emporter ou s’enfermer dans le plus grand mutisme.
La personne passe par de nombreuses émotions : reproches, remords,  ressentiments, dégoûts,  répulsion, séduction ou agression. 

La Tristesse

C’est un état de désespérance. Cette phase plus ou moins longue est l'empreinte de peur de l'avenir.
« Ce n’est pas juste, pourquoi elle m’a fait ça à moi, qu’est-ce que je vais devenir » ?

La Résignation

C’est l'abandon de cette lutte au cours de laquelle la personne peut avoir le sentiment d'avoir tout essayé pour revenir à la situation perdue. Elle n'a aucune visibilité de ce qu'elle peut faire. Elle agit au gré des circonstances. Cette résignation peut aussi se composer de rejet. 

 

L'Acceptation

Dans cette étape, la personne accepte la perte (de l'être cher, de la petite amie, ou du travail). En l'acceptant, elle est capable de garder les bons moments mais aussi les mauvais. Elle commence à se sentir mieux et l'avenir ne semble plus aussi noir.
La personne en deuil prend conscience qu'elle est en train de se réorganiser pour répondre aux obligations liées à toute vie en société.
Exemple : « J'y pense encore parfois, mais je m'en sors ».

 

Le deuil, c'est ce processus indispensable dont la finalité est de préserver notre intégrité psychologique et émotionnelle, tout en construisant, en parallèle, un lien intérieur avec la personne ou la situation disparue. Il est extrêmement rassurant de savoir que ce que l'on vit n'est pas "anormal" ou "morbide".

© 2018 Karine Israël - Hypnose - TCC

  • Google+ App Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Icône social Instagram